TWENTY – An accidental history of freeriding by Guido Perrini


“Ce film est dédié à tous nos amis disparus en montagne” En 2008, j’ai réalisé un film appelé « Dix » J’ai toujours dit que si je tournais toujours 10 ans après,
j’en ferais un autre sur les 10 années suivantes Je filme toujours et voici ce film Quand j’ai commencé à filmer, les gars que je filmais faisaient la plonge D’une certaine façon, j’ai commencé ma carrière en filmant des plongeurs. plus profond que le décolleté de Pamela Anderson mais au fil des ans, les films de ski ont progressé et
changé. Nous avons essayé de raconter une histoire et il y a quelques bonnes histoires de ski et c’est ce que j’ai essayé de faire au cours des 20 dernières années et ce fut un périple tellement incroyable que maintenant je me demande simplement si ce voyage n’arrive pas gentiment à destination Dès que l’automne arrive, dès que les premières feuilles tombent des arbres Je ressens cette tension et je commence à penser, à trop y penser, à remettre en cause le fait de continuer à filmer C’est vraiment comme ça que tu vas commencer ce film? Ce n’est pas terrible Vraiment ? vraiment ?! Allons skier bitches !! VINGT un (petit) bout accidentel de l’histoire du freeride 9. les ténèbres il y a quinze ans Nicolas Falquet m’appelle un jour et me dit, ” Viens on va filmer de nuit, je vais mettre des lumières et on va shooter de nuit J’ai pensé…c’est cool 15 ans plus tard, je passe encore des nuits à filmer ! 8. origines Qu’est ce t’en pense David, c’est pas mal, hein ? J’en sais rien en fait J’étais un ‘ski bum’ et je filmais mes amis en train de skier J’avais une caméra et j’apprenais à m’en servir en même temps probablement que quelqu’un aurait dû me dire que tout ce que je filmais était un peu nul, mais j’ai continué et vers 1998
j’ai rencontré Gilles Voirol et les frères Falquet. C’était les tout premiers pro riders avec qui j’ai commencé à travailler pour moi le feeride à cette époque c’était skier de la poudreuse et sauter des barres rocheuses et lors des 10 années suivantes, j’ai eu la chance de travailler avec beaucoup d’autres pros riders comme Xavier, Jeremy Jones, Geraldine Fasnacht et Henrik Windstedt durant cette période, beaucoup de choses sont arrivées.
Gilles est décédé Le mari de Géraldine, Seb, est décédé, Jean-Yves Michellod, qui a remporté l’Xtreme de Verbier a perdu l’usage des ses jambes. Je ne me posais pas trop de questions à cette époque, mais dix autres années se sont écoulées depuis et maintenant je me demande vraiment pourquoi je fais ça ! Pour moi le ski est juste une excuse, c’est l’histoire
derrière le ski ou le skieur ou l’endroit ou quoi que ce soit d’autre, c’est ça qui est intéressant Tu sais, tout est artificiel sauf le freeride. C’est la nature qui te donne quelque chose, et tu dois juste le prendre en l’état ! Le freeride c’est plus comme une exploration, une aventure, allez dans de nouveaux endroits, mais toujours en y apportant la partie sportive. Le ski ! C’est ma vie J’escalade des montagnes, j’escalade des murs, et je ski des montagnes Je ne le fais pour personne, je le fais juste pour moi ! Je veux juste être fière de moi même ! Dès que tu penses trop au snowboard comme un travail, à tous ses aspects négatifs, alors, tu risques de perdre la passion ! Le truc cool en montagne, ce que tu n’as pas à juger les gens C’est plus le spirit que tu as dans la tête, la montagne est bien assez forte pour ne pas avoir à se soucier des autres quand ils rident. Je m’en lasse pas ! Je pense qu’il y a toujours eu une chose qui m’a vraiment beaucoup excité en freeride. C’est ce genre de moments que vous n’avez que quelques fois par saison ou même quelques fois dans votre vie. Où vous ne pensez pas vous faites juste partie des éléments et vous savez exactement quoi faire Et tu exécutes, avec beaucoup d’énergie en toi ! C’est le truc ultime pour moi ! Tu sais où aller ? Non, et toi ? C’est un équilibre, un travail d’équipe, ce que Xavier peut prendre de mon expertise en d’alpinisme, je pouvais apprendre de lui
au niveau du ride, donc c’est toujours un travail d’équipe ! Les choses ont beaucoup changé, d’abord avec Xavier qui a commencé à faire des choses en snowboard, que personne n’a jamais fait jusqu’ici. il a expliqué, que lorsqu’il a trouvé comment rider avec la vitesse Il a dit, wow, je me sens tellement à l’aise ! Pour n’importe qui d’autre, ça fait flipper ! Le mot “fou” est souvent utilisé. Est-ce que c’est fou ou calculé ? je ne sais pas, quand votre niveau est haut à ce point, tout ce que vous faites semble fou à quelqu’un dont le niveau n’est pas aussi élevé. C’est assez simple. Dans chaque sport, des personnes redéfinissent les standards, puis les gamins de la génération suivante, prennent ces standards comme la norme la nouvelle génération repousse les limites encore et encore. C’est vraiment beau à voir ! Historiquement, le ski extrême c’est : “tu tombes, tu meurs” et je pense que ces dernières années, le freeride et l’extrême sont devenus qu’une seule et même pratique . Oui ce que je fais est certainement considéré comme extrême parce que si tu tombes, tu meurs ! mais en même temps, vous savez c’est devenu un peu ringard d’utiliser ce nom, donc je ne le fais pas, pour moi extrême signifie juste descendre en dérapage la montagne, et trouver un chemin jusqu’en bas, il y a beaucoup plus à faire dans le ride de pentes raides, que faire juste ça ! Je fais beaucoup de choses où vous n’avez pas le droit de tomber, et j’imagine que c’est du ski “extreme” mais c’est une combinaison, j’essaye aussi d’amener le freeride des reliefs plus engagés. Si tu veux continuer à faire ce type de lignes extremes en haute montagne, tu dois être capable de te surpasser tôt ou tard. Toutes ces lignes que Xavier, Sam et Jérémie ont skiées au fil des ans notamment les 4000 mètres, sont surtout des voies d’escalade sur glace classiques en été Il y en a au-moins 20 que j’ai filmé avec Xavier, Jérémie Sam ou Géraldine Ils ont changé le sport pour l’amener là où il est maintenant, et avoir été là, avoir vu ça, en première loge, ça a été… hallucinant ! Si vous aviez questionné quelqu’un il y a 20 ans, il n’aurait jamais imaginé ce que les gens peuvent faire de nos jours en haute altitude avec des skis. Jérémie Heitz… Je n’ai jamais vu quelqu’un skier comme ça de ma vie Je pense que nous allons toujours voir de plus en plus de trucs “fous”, mais c’est l’évolution du ski. Parce qu’il est devenu possible d’en faire son métier, pour rester le meilleur et être payé plus, avoir plus de sponsors, etc… vous devez repousser vos limites et parfois vous poussez un peu plus loin que vous ne devriez. Je pense que les choses peuvent aller encore plus loin, mais cela implique plus d’accidents, plus de risques Je pense qu’il est impossible de le faire sans prendre de risques désormais. Si vous voulez que le sport progresse, vous devez vous surpasser mais où voulons nous que le sport aille ? Vous avez besoin de beaucoup de confiance dans ce que vous voulez faire, vous ne pouvez pas simplement essayer, foncer. Ça prend beaucoup de temps pour être capable de valider ce que vous aimeriez faire. Tu dois te poser des question sur ta propre vie J’ai peur de la vie que j’ai choisi, et parfois j’ai peur de moi même C’est comme ça que les choses ont évoluées, l’extrême est allé bien au-delà de ce que je n’avais jamais imaginé faire et je pense que c’est assez dangereux maintenant, aussi bien pour le photographe, le cameraman que pour le pro rider. Et ils continuent de repousser, encore et encore leurs limites. Je veux dire, es-tu heureux dans des pentes à 55° ? Non, je ne le suis pas non plus. J’ai toujours été fasciné par la pratique du ski extrême mais je n’ai jamais voulu en faire. Mais autour de 2005, J’ai rencontré Andreas Fransson, un Suédois qui a déménagé à Chamonix, et qui a commencé à faire toutes les descentes extrêmes classiques, J’ai fini par tourner avec Andreas quelques fois dont une avec Sam et ils ont skié le Pain De Sucre, qui est une descente incroyablement esthétique. Nous l’avons eu dans des conditions parfaites enfin ils l’ont trouvé dans des conditions idéales car j’étais assis dans l’hélicoptère. Cela m’a vraiment ouvert les yeux sur ce qui était possible comme descente extrême en mode freeride Ensuite, Andreas est allé faire des voyages en Amérique du Sud et dans l’un de ces voyages il s’est fait prendre par une grosse avalanche. Et ce sont des choses comme ça qui font que vous continuez à vous interroger tout le temps “Pourquoi je fais ça ?” Andreas était mon meilleur ami, cet accident et sa disparition, et littéralement une poignée d’autres personnes sur seulement deux trois ans m’ont fait perdre 5 à 6 très bons amis et cela a définitivement changé mon point de vue sur cette profession. Chaque année, il y a un, deux, trois, peut-être même plus de personnes que nous connaissons qui s’en vont, et à chaque fois, c’est toujours aussi difficile de simplement regarder les montagnes et toujours aimer ce que vous faites, sans avoir de ressentiment pour ce sport. Le snowboard c’est la liberté, et … le snowboard c’est passer du bon dans la montagne avec mes potes Le premier instinct est de simplement, faire une grosse pause mais vous ne pouvez pas parce que sinon, vous arrêtez pour de bon. jusqu’à présent, je n’ai pas vraiment voulu raccrocher J’ai eu quelques amis photographes tués dans des avalanches ! Et j’ai 70 ans maintenant et j’ai fini avec tout ça ! Ça vient ici ! Lesson apprise : ne pas rester dans la trajectoire d’une avalanche pendant qu’on filme. Mika et moi venons de nous faire prendre dans une petite coulée que Sam a fait partir. Nous avons perdu nos caméras que nous venons de retrouver, maintenant nous cherchons seulement nos skis. Encore un peu tremblant, mais on est là, donc ça va ! Chaque fois c’est un peu la même chose, ça arrive et
ahahaha, super, on est tous vivant, top ! Mais en fait, de combien on a évité le drame ? Le freeride est dangereux et c’est fondamental
de le faire comprendre aux gens pour qu’ils réalisent que le freeride
peut être magique mais en même temps, il peut te prendre ta vie en une
fraction de secondes. Tu es proche d’une limite, et les conséquences peuvent être énormes. donc à quel point tu es à l’aise de jouer à te rapprocher de cette limite, tout en étant capable de prendre les décisions les plus intelligentes, pour un tas de gens ce n’est pas compréhensible mais si tu as de l’expérience, tu peux jouer plus, ou plus proche de cette limite. Est-ce que le sport me donne tellement que ça vaille la peine de prendre ces risques ? Là tout de suite, je n’ai pas la réponse mais s’arrêter n’est pas une option. 4. glace Tero est en haut et j’étais sur le point de franchir la rimaye mais tout s’est détaché, regarde la fissure. Et j’ai paniqué et je ne bouge plus je suis en sécurité, enfin je crois, grâce à ça Ça c’est une plaque de glace, l’idée c’est de filer tout droit dessus enfin eux, pas moi, j’espère
je reste ici je ne vais pas finir au fond, enfin j’espère ! sérieusement ils veulent rider ça ? Je pense que c’était il y a 10 ans que Xavier s’est fait prendre dans une énorme coulée du coup il s’est dit “Pourquoi je ne riderai pas sur la glace ! Là où il y a de la glace il n’y a pratiquement pas de danger d’avalanche !” Alors il a décidé de le faire et pour les 4 années suivantes, tout ce que nous avons fait c’est de chercher des parois glacées à rider Ça fait de superbes images mais je ne sais pas si ça fait du bon ski ou snowboard. Je suis un montagnard un vrai de vrai un vrai guignol, plutôt ! 3. voyage : un top 5 très partial Top 5 des spots de ski Verbier c’est sur ! L’amérique du Sud Le Liban j’adore cet endroit Chamonix, l’un des meilleurs spots au monde Où j’aimerais retourner, le Groenland ! L’italie, pour l’excellent Cappuccino au petit déjeuner ! Les Pyrénées et mon petit village Le Japon c’est juste excellent Pour la poudreuse mais aussi pour les gens, la nourriture et la culture Si je devais prendre des vacances de ski Le Japon serait mon choix c’est la meilleure neige que je n’ai jamais skiée une culture incroyable des belles montagnes, des belles personnes. Si vous voulez juste faire du ski c’est l’un des meilleurs endroits sur la planète Je suppose que je dois dire que l’Alaska L’Alaska est devenue la Mecque du freeride ces dernières années Ça ne fait que commencer, on va tout déchirer, ça va être chanmééééééé Là-bas, la plupart du temps, ça a
été incroyable pour moi C’était comme vous le voyez dans les films Tout est fantastique, des lignes, la lumière superbe, de la neige incroyable, C’est un endroit incroyable pour filmer et pour rider L’an dernier nous sommes allés en Géorgie
et pour moi, cela fait vraiment partie du top 5 spots de ski. C’est comme l’Alaska mais sans l’effet mode il y a des montagnes incroyables, peut-être pas tout à fait au même niveau que l’Alaska peut-être que nous avons été chanceux mais les montagnes sont incroyables, du grand ski et en plus, il y a un côté culturel et
c’est seulement à 3h d’ici ! J’ai eu la chance incroyable d’aller en Antarctique, deux fois, le premier trip avec Xavier et Jeremy Jones. Nous avons à peine égratigner la surface du potentiel de cet endroit et c’était tellement incroyable Xavier a tellement été sous le charme qu’il a décidé d’organiser une autre expédition. Nous avons passé un mois là-bas et ça a été l’une des meilleures expériences que je n’ai jamais eues. Je pense que l’Antarctique représente l’aventure la plus complète que j’ai faite. avec le voyage, la préparation de l’expédition le facteur humain, la nature sauvage, … Une aventure au sens large du terme mais qui a totalement répondue à toutes nos attentes. On a repoussé nos limites en Antarctique mais c’était aussi avoir la bonne combinaison, d’être avec le bon bateau avec le guide qui a été le premier sur place avec un voilier, d’être avec les bonnes personnes à bord, la météo qu’on a eu, les faces découvertes qui nous ont permis de pousser notre ride à un tel niveau d’engagement et toutes ces choses réunies ont fait de ce voyage quelque chose d’unique. Tu peux probablement avoir le meilleur ski de pente raide sur cette planète, en plus, tu as les baleines, les pingouins, c’est juste… un endroit incroyable ! 2 quand j’ai une camera, je filme. Tout ce qu’on fait repose le travail d’équipe et nous devons tous penser de la même façon, des fois ça fonctionne et des fois ça ne pas, j’ai juste eu la chance de travailler avec un groupe de personnes qui travaillent très bien ensemble Qu’est-ce que tu fais ? Je creuse jusqu’en Chine pour ne pas être effrayé par tous ces cailloux qui tombent sans arrêt. C’est un partenariat, tu ne vas pas là-haut avec n’importe qui, c’est difficile de trouver les personnes avec qui tu as envie de travailler en montagne. Il n’y a pas que moi qui filme, parfois il y a trois autres cameramen C’est gros comment ? 20 mètres ? Oui c’est sur ! J’aurais pu le faire mais je suis trop occupé, pas aujourd’hui, on travaille aujourd’hui. Allez, je pense que je vais grimper là haut ! Oui on va le faire juste pour le fun ! Oui mais je ferai un saut vraiment gros, pas ce truc de poule mouillée comme il a fait ! Je suis surpris que tu n’y sois pas allé avant lui ! Quelqu’un a une idée puis, tout le monde s’y met pour que cette idée fonctionne ! A un moment nous voulions faire un trip à Svalbard puis en Alaska. Et nous avons décidé qu’on en avait assez d’utiliser des hélicoptères, Mais on voulait filmer depuis les airs, car pour moi c’est depuis les airs qu’on trouve l’angle idéal pour les meilleurs plans. J’ai commencé à me pencher sur le paramoteur pour filmer lorsqu’il n’y avait pas encore de drones et qu’il n’y avait pas d’options pour filmer depuis les airs dans des endroits reculés. Et je me suis aperçu que c’était hyper stable et une bonne solution repérer des lignes. Cette idée du parapente a évolué d’un outil pour filmer jusqu’à ce qu’on se dise, “Attends, on pourrait utiliser le parapente pour accéder aux lignes !” et puis c’est passé à pourquoi ne pas l’utiliser pour larguer un rider en haut de la face pour qu’il la ride. C’était comme une progression naturelle. L’idée complètement folle de sauter d’un paramoteur directement sur une crête poudreuse d’Alaska. C’était juste hallucinant ! Encore une des idée de Xavier, folle et géniale à la fois. Maintenant tout le monde a accès aux drones tu peux rester assis au restaurant et réaliser l’image la plus incroyable qui existe. On doit s’adapter à la technologie. et le progrès…Quelle est le nouveau truc ? Aucune idée ! Je pense toujours à privilégier la qualité plutôt que la quantité. Vraiment ? Non plutôt le contraire en fait ! 1. ce que nous reserve le futur Nous avions la montagne pour nous seuls. Aucun besoin à se battre pour scorer une ligne spécifique comme c’est le cas aujourd’hui ! Tu aimes toujours le ski ? Oui mais pour moi, sans caméra dans les parages ! J’ai des jours où je me sens vraiment bien et je sens que je suis à ma place mais il y a beaucoup de jours où je sens que c’est trop pour moi. Au fil des ans, la peur est de plus en plus présente et c’est dur parce que, toutes ces choses, je sais ce que je peux les faire, que je peux le faire même mieux qu’avant. Mais à chaque fois, tu jettes les dés, et tu sais les dés, c’est une question de statistiques. Je ne regrette absolument pas ce que j’ai fait, je sais que j’ai été très chanceux et cela me rend heureux aujourd’hui de prendre un petit peu de recul Personne ne peut prédire l’avenir, mais quand vous avez une telle pulsion pour ce sport, ce n’est pas pour l’adrénaline ou autre chose mais c’est vraiment pour
ces expériences qui d’une façon rendent accro aux bons moments et ensuite vous ne voulez pas arrêter Il y a de bons moments, des mauvais moments il y a des moments où tu veux arrêter ! Toutes ces personnes que j’ai perdues au cours des 15
dernières années Cela signifie beaucoup plus maintenant qu’à l’époque où elles ont disparues J’adore toujours filmer du ski et du snowboard et cela restera pour toujours une partie de moi ! Lorsque j’étais en Argentine et au Chili en train de filmer, JP Auclair et Andreas Fransson lorsqu’ils sont décédés en montagne, je pense que cela a définitivement changé ma vie, c’est certain ! Ce n’est plus aussi important comme ça l’a été pendant longtemps de faire toutes ces aventures. L’année passée, lorsque nous sommes allés en Géorgie avec Sam, Markus et Leo Slemett, nous voulions ouvrir une ligne sur le Mt Ushba à 4700m
d’altitude et au départ, je me suis dit que je n’y arriverai jamais, puis je me suis persuadé que c’était possible. Je n’avais jamais prévu d’aller au sommet mais, il y a eu un moment où je me suis dis que peut-être je ne devrais plus faire ce genre de trucs. j’étais sans aucun doute le maillon faible et je ne voulais pas pénaliser l’équipe en étant un boulet. Je veux toujours être dans les montagnes je veux toujours filmer, donc j’aimerais trouver une approche plus prudente pour le faire si c’est possible.

Comments 100

  • I love hiking but that is crazy 👍

  • I loved it ! BRAVO !!!!

  • this was heaven.. thank you

  • BE SAFE, HAVE FUN. DONT LET ANYBODY TELL YOU LIFE IS SHORT, YOU ALL HAVE A LONG WAYS TO GO.

  • DIDNT THINK PEOPLE WERE DIEING

  • Sublime! Been following and enjoying your work over the years. Thanks for sharing this with us.

  • use your brain, don't die, when you have a crazy idea, think about it, then remove 20% of it, and then do it, unless it's the big dream of your life

  • absolute best film, style, music, story.

  • loved it, awesome work.

  • A beautiful and inspiring video. Incredible work. Thank you.

  • 22 people didn't like tthis film……why!!!!!!
    Amazing in my very humble opinion, goose bumps and a lump in my throat nearly all the way through.

  • Bloody hell mate!
    Powder Warriors, that's what they are. Amazing skills, nerves of steel. Powder Warriors!!

  • more than amazing❤❤❤

  • Best storytelling ski/snowboard movie i´ve seen so far. Just an incredible movie with all stories and moments that makes this passion so beautiful.

  • piece of art…

  • I'm a bit angry about putting antarctica in nr1 position of worlds best places for freeriding.This is just the wrong signal. It's probably the most fragile ecosystem on planet earth, and also due to films about skiing there, tourism and the distortion of this remote places increase rapidly.

  • jesus this really touched me i dont do freeride personally but its so sad but they all passed doing what they loved and i feel they would do it all over again if they could

  • émerveillé, effrayé, ému… Bravo

  • Very well done Guido.

  • Awesome, great work!

  • FANTASTIC > The "PASSION" is REAL

  • Un des plus beau film que j’ai jamais, j’ai pleurer à certains moments, très émouvant, très sincère, fait pae des passionné, moi, qui ne connais pas bien « ce sport » j’ai bu ce film, je l’ai adoré, cette manière de faire, j’en ai pas les mots, si ce n’est que: c’est un sport magnifique qui n’est pas toujours tout rose mais qui attire quand même les regards, un grand bravo et bonne continuation, maintenant on attend le thirdty😂😂😂

  • Well I was in the mood for a ski movie, but that's the best movie I've ever seen. Not a single cheese wedge shot in the whole movie. I loved X's ice riding. Very cool!

  • Beautiful, but where is Kimmo's jump?

  • Thats just spectacular. Thanks for another epic movie.

  • Awesome Thanks Foreverything 😍

  • I Love You Guys 2Much💕💕💕💕

  • Sorry for your friends💔

  • I can only imagine—-to form a mental image of (something  not  actually  present to the senses) Thank you

  • Несется такой фрирайде по склону средь деревьев, объезжая препятствия и преграды. Вдруг, бац – в ель со всего маху угодил!
    Еле-еле приходит в себя, головой вертит: "Всё равно лучше, чем работать!"

  • What a beautiful work of art this movie is. Thank you to all who made it possible.

  • Really apologize for being "that" person…the images are amazing…but the music detracts.
    Felt like an afterthought and wasn't relevant to what's going on…ascent/descent etc.
    https://youtu.be/4_Ag3q5N1s8 vs. https://youtu.be/5IrHzrg4qdQ

  • 10:26 – get over yourself. People have been doing this for well over a century as a sport, it’s called mountaineering. And yes, they’ve been using skis as part of their kit to climb and descend mountains.
    I am stunned at these skiers' ignorance of the history of their sport. Perhaps it’s because they come from an alpine skiing background, but if you’re going to do an interview for a film on the history of the sport, surely you should know a little bit beyond your own personal experience before you wax lyrical.

  • WOW! Thank you……I can’t describe how emotional this film was for me.

  • Wow, thank you !

  • I thing the next is to ride from the Everest summit ..Unless it's already been done and no doubt these guys will rip on the moon Europa if they can!

  • -:))) Super'well done = 😉 = Merci ..

  • just one word "amazing"

  • I rode a blue circle run and fell twice. Still alive though.

  • @22:19 beautiful angel

  • Incredible! Very strong piece of work!

  • loved it. thank you Guido

  • Nasty music throughout.

  • One of the absolute best snowboard / ski movies I've ever seen! Hats off to everyone involved!

  • Inspiring!

  • Thanks for this ! Nice to hear some french :-p

  • Utterly amazing… being a snowboarder, surfer, paraglider (moving on in years) I say it was hands-down the best (cream de la cream) of anything I've ever seen in my 67 years… wish I had 1/2 the skill and "cajones" to attempt what is seen here. BRAVO !

  • Amazing crew and even more amazing riding. Can definitely see how it would be an addictive lifestyle.

  • Are you kidding me? What kind of balls do you have? :D:D:D

  • Awesome film. Touched by the passion of the team that made the film

  • Absolutely incredible film, and their questions about participating and doing it are spot on. Can't hide my tears — of pure joy and the loss of wonderful people.

  • Very spiritual. Beautiful film.

  • Congrats to all of you who made this outstanding production possible!

  • Incredible! Definitely one of the best freeride movies ever seen! Amazing shots, amazing skiers, amazing cameramen, powerfull soundtrack, unbelievable slopes!
    Great work!

  • Great snowboarding! @ 12:00

  • This is free riding 💥😍🚀

  • Oh my. Thats one of the greatest productions I have seen to date. Bravo a tous et a toutes!

  • felicidades por el film….. impresionante¡¡

  • This is no more an act of courage of bravery than playing Russian roulette., addicts cannot control their addiction. Your Adrenalin junkies. I wonder how the percentage of deaths by this addiction stacks up to heroin or meth. Something tells me you guys die at a much higher rate that drug or alcohol addiction.

  • Great documentary. Thx for sharing it!

  • Beautiful film, well done! Thanks for being real, very touching moments.

  • ​@
    A User Review of the Dynafit Radical Rotation ST Binding.. Ski Bindung or Saftey Hasard

  • Great video, breathtaking and impressive in every way looking forward to thirty!

  • Hi Guido.. I made a comment under Simon Hinterwirth's comment but thought I'd repeat it here. Is there any chance you could edit out the Antartica references please? I appreciate that it's a new frontier for you and the riders, the terrain is good and it's a fantastic experience for those involved… but seriously.. the last thing this place needs is jet fuel, noise, garbage, tourists, introduced micro-organisms/disease etc etc. Please… you and the riders love the environment. Then think about what you're doing by promoting Antartica in this way. Your film doesn't need it, it's beautiful as it is. Thank you, Peter Allen, South Australia.

  • 1980 lost 3 ski patrol at Aspen Highlands on Steeple chase…… was just there 40 minutes earlier!

  • qualité des prises de vues exceptionnelle, jamais vu une video de riders aussi sophistiquee, par ses effets, ses lumiéres , son rythme, sans tomber dans la surexcitation exagérée de la musique rock. Tout est fluide et élegant, un vrai travail de pros, bravo..

  • ❤️❤️❤️

  • just say no to vomit

  • It’s about money come on just stop theBS .ya geting helicopters rides to tops of mountains an get-in ur pitchers 8n mags sponsorship making big money plus being a hyginalin junky it’s a chemical u get high from it .whyonly young people because older people brains have evolved,we were just the same ,so ur not telling us anything we don’t already know .used to stand on the edge of 1000 ft cliffs love every second of it ,

  • Absolutely stunning cinematography. Beautiful B-roll. Elegant and spare editing and dialog that let's the imagery tell the story. It goes without saying that the courage and skill of the entire crew – and of course the skiers and riders – are incomparable. This film is a work of visual art of the highest order.

    Don't let the specter of loss stop you from continuing to make these films Mr. Perrini. Everyone dies sooner or later. Life is full of tragedy and loss and injustice and sorrow no matter if you are an accountant or a freerider. Life can be snatched away in an instant, or it can be wasted away in a cramped cubicle under fluorescent lights doing some meaningless task over and over again in pursuit of safety and security.

    Then one day you forget to look both ways, and are squashed by a bus. Or you slip in the shower and break your neck. A jealous husband catches you banging his wife, and blows your brains out. You slowly loose your mind to dementia and rot in a nursing home in a pool of your own excrement.

    Whatever. Life is the point, not death, and I've never seen anyone more alive than these athletes pursuing their passions for the pure joy of it. I'd rather live 1 day like them than a thousand years in that cubical. What's more tragic – those beautiful young people dying while pushing the envelope surrounded by the mountains they love, or dying 60 years later of cancer because they stopped doing what they loved and took some shitty job working for a pack of assholes so they could live a longer life?

    I know where I come down on the issue, and it's why at 55 I'm still skiing and sailing and skating, and I aint gonna stop until I'm crippled, demented or dead.

    Maybe not even then.

    😉

  • The paragliding was awesome!!!

  • thank you! You make freeride!

  • Watching tonight on my big screen! Stoked.

  • Amazing film and incredibly skilled athletes. Well done!

  • For all those – idiots – we lost in the mountains. Last time I counted I have lost 8 friends to the mountains. One of them was the person that taught me climbing. There is risk taking, risk management, controlled risk and then there is, not insanity, but stupidity. The first friend I lost did not die alone, he killed his girlfriend. The last one left a woman and three small kids. They said they loved what they did, all of them. All of them said they loved life. But they did not. They were selfish pricks that only cared about themselves. All of them. No, they were not heroes. Movies like those make them heroes. But they are not. They are idiots. They wont save anyone by doing what they do but they will, directly or indirectly kill others.

  • Your photography is by far the best I have seen. The time lapse is beyond amazing.

  • So dope Guido. We lost some awesome locals in the San Juans this years with all the snow fall and the dangers that brings to the backcountry which gives one a crazy perspective when taking into account our goals of exploration into the mountains and progression of the sport. For those lost, as well as those with the desire to continue on into the wild, there was never another path for us to take. Keep the shred strong and stay safe brother! One Love.

  • Are those LED light strips on your skis?

  • Thanks it was really great! Sob seeing Estelle Balet's lover talk tho 🙁 .. It's not so bad I guess in a way.. everyone has to die eventually. It is preferable for this to occur doing something you love vs. e.g. you worked doing something u hated and then got motor neurone disease and died with your dreams unfulfilled..

  • Rarely felt so strong emotion when watching something. Altough their prowess are out of our reach, it allow us to dream, and gives us idea about what is possible to do when you have the will: everything. I realised there is nothing that isn't skiable today, and I was really impress. Respect for those amazing people, and such a sad end for the other. Couldn't help but feel sorry as hell for Estelle loss, and the empathy her relatives transmit really impacted me.

    Thank you for allowing us to dream.

  • great great film ! gives me goosebumps! thanks

  • ✨🌠Stunning!!!✨, What a film! The level at which you people are Kickin' It!… The knowledge and skill to do this and the scene and sky… I am left breathless. I can't imagine a more exhilarating sport. ~ my L❤VE to You All!

  • 9:42 …R.I.P.

  • Wow. This film just gave me goosebumps all ober my body. Thank you Guido for this masterpiece of Art. Huuge s/o

  • Nice

  • I'm just at the beginning but I'm glad the documentary raises the stupidity of this jumping off 4,000 meter mountain cliffs with skis. It's nice to playfully conquer nature and the human body, but there actually are physically imposed limits on what's possible. What we see in these videos are the limits. It is not "deep", "beautiful", or "evolution" to send young naive people to die for money in the mistaken belief that they can cross these limits. Beautiful images though.

  • This is the kind of content that skiing needs.

  • What an amazing….sport…fotografía….the whole thing…🖤

  • ❤️❤️

  • ❤️❤️

  • total trash

  • Amazing one!!… Finally something that make more sesnse and give the real feeling of what free riding is!! Thanks… Full support and respect for everybody involved!!

  • Amazing

  • I watch this probably once a week. Seriously, one of the best videos I have seen.

  • This is so beautiful I actually teared up several times. Very inspiring, makes me think this is what we are truly meant for. Pushing the limits, evolving ourselves, exploration and adventure. Simply put, we are meant to fly.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *