10 conseils pour bien travailler en confinement


La diffusion du Coronavirus à l’échelle
planétaire a changé radicalement notre vie en l’espace de quelques jours. Afin de protéger
notre santé, et celle de nos proches, les gouvernements de beaucoup de Pays ont demandé
de réduire drastiquement les contacts sociaux et de rester chez soi. Comme j’imagine beaucoup d’entre vous,
depuis quelques semaines je me retrouve confiné à la maison. Faire du télétravail sur des
longues périodes, sans contact direct avec les collègues et les clients, avec un rythme
quotidien bouleversé, n’est pas toujours simple.
J’ai donc pensé que ça pouvait être une bonne idée de partager avec vous quelques
conseils pour continuer à travailler efficacement, dans des bonnes conditions, dans cette situation
inédite. Mind Parachutes, à chaque idée, des nouveaux
horizons 10 conseils pour bien travailler en confinement Se retrouver confinés à la maison, pendant
plusieurs semaines d’affilée, est une expérience nouvelle qui change radicalement notre quotidien
professionnel. Pour beaucoup, c’est même la première fois qu’ils se retrouvent à
travailler depuis la maison. Et si le télétravail a ses points positifs,
comme le temps et le stress pour vous rendre au bureau réduits à zéro, d’autres difficultés
apparaissent : un changement radical de la routine quotidienne, devoir s’occuper des
enfants pendant la journée. Afin de vous aider à rester efficaces dans
votre travail à la maison, tout en prenant du plaisir, j’ai décidé de vous proposer
une liste de 10 conseils pour tirer le maximum de cette situation forcée. Si vous cherchez à vous améliorer et progresser
constamment, dans votre vie personnelle comme professionnelle, abonnez-vous à la chaîne
Mind Parachutes et activez les notifications. Chaque semaine, vous allez alimenter votre
esprit des meilleures idées issues des livres de développement personnel. En vous inscrivant sur le site internet mindparachutes.com,
vous pouvez télécharger gratuitement la synthèse visuelle de toutes les vidéos Mind
Parachutes en format pdf, et retenir ainsi l’essentiel juste en un coup d’œil.
Plus d’informations dans la description de la vidéo. 1. Structurer sa journée La difficulté principale de se retrouver
enfermés à la maison pendant plusieurs semaines est le changement brutal de sa routine et
de ses habitudes quotidiennes. Garder une structure à ses journées permet de se constituer
rapidement des nouveaux repères. Concernant la gestion du temps, il est important
de garder le même rythme d’un jour à l’autre : par exemple, définir des horaires de travail
précis, ainsi que se coucher et se réveiller toujours à la même heure, idéalement tôt. La structuration des espaces de vie aide aussi
à organiser ses journées. Vous pouvez par exemple créer clairement des espaces de travail,
de repas et de repos bien distincts. Si vous vivez dans un petit appartement ou studio,
avec un seul espace de vie ou une seule table, vous pouvez ne serait-ce que changer le côté
de la pièce ou de la table pour séparer les activités personnelles de celle professionnelles. 2. Organiser son espace de travail Installez votre espace de travail de la manière
la plus confortable possible. Utilisez des chaises qui assurent un bon soutien du dos,
en particulier le bas du dos. Restez assis avec une posture correcte : les dos droits,
les coudes appuyés sur la table, l’écran de l’ordinateur, souris et clavier à la
distance correcte pour éviter des postures rigides et contractées. Installez-vous autant que possible dans un
endroit lumineux : la lumière naturelle a un effet positif sur le moral. Evitez d’avoir
le soleil dans les yeux, ou directement sur votre écran. Essayez de garder l’écran
dans une position perpendiculaire à la source de lumière. Limitez au maximum le nombre d’objets sur
votre espace de travail : avoir un bureau spacieux et bien rangé facilitera votre concentration.
Gardez tous les documents ou les outils dont vous aurez besoin à portée de main, de manière
à le retrouver rapidement. Si vous pouvez, installez une plante à côté
de vous pour avoir un peu de vert. 3. Limiter l’accès aux news et aux réseaux
sociaux L’appréhension et la tension de ces derniers
jours nous pousse à être davantage collés aux informations et aux réseaux sociaux.
Résultat : nous restons rivés toutes la journée sur nos smartphones, happés par
la succession de notifications des différentes apps, et en passant d’un site d’information
à l’autre pour suivre en directe l’évolution de la situation. Si rester informés sur ce qui se passe est
évidemment un besoin essentiel, une surexposition a un effet très négatif à la fois sur notre
productivité et sur notre moral. Pour rester productifs et positifs, il vaux
mieux définir à l’avance à quels moments de la journée, et pendant combien de temps,
nous souhaitons nous connecter aux infos et aux réseaux sociaux, et ensuite respecter
attentivement les limites que nous nous sommes imposés. Ils existent même des applications qui mesurent
le temps que vous passez sur internet et sur les réseaux sociaux, et qui vous permettent
d’en faire un usage conscient. 4. Garder le contact avec ses collègues Perdre tout d’un coup la vie sociale et
les échanges humains du quotidien au travail peut avoir un effet très négatif sur notre
état d’esprit. Il est très important en ce moment d’isolement de structurer et multiplier
les échanges informels avec ses collègues. Si des partages de vidéos et des blagues
sur des groupes whatsapp peuvent être une bonne manière pour rester en contact, il
est aussi très utile d’organiser des échanges plus riches.
Vous pouvez par exemple décider d’appeler un ou deux collègues chaque jour et discuter
pendant quelques minutes d’autre chose que de travail (comme vous feriez lors d’une
pause café), ou carrément organisez des « cafés virtuels » avec toute votre équipe
une ou deux fois par semaine, où vous prenez 10-15 minutes pour discuter en mode vidéo,
tout en sirotant votre thé ou café. Privilégiez des moments d’échanges fréquents
même si courts, plutôt que des réunions plus longues mais plus espacées dans le temps. 5. Prendre des pauses régulières Ce n’est pas parce que vous travaillez depuis
la maison que vous n’avez pas besoin de prendre de pauses régulières afin de rester
productifs pendant toute la journée. Des bonnes séquences de travail sont par exemple
50 minutes de travail ininterrompu, suivi de 10 minutes de pause.
Au bout de 2 ou 3 séquences de 50 minutes, vous pouvez prendre une pause un peu plus
longue, d’environs 30 minutes. Profitez des moments de pause pour vous lever,
faire quelques pas chez vous, faire des étirements… Vous pouvez aussi en profiter pour vous maintenir
hydratés et boire un verre d’eau, ainsi que sortir dans votre jardin, balcon, ou simplement
vous rapprocher d’une fenêtre, l’ouvrir et respirer de l’air frais. Si pour assurer votre productivité il est
important d’éviter toute interruption pendant les séquences de travail, il est tout aussi
essentiel respecter les moments de pause pour recharger les batteries. 6. Bouger et faire du sport L’activité physique et se dépenser est
indispensable au quotidien, surtout quand les occasions pour sortir et bouger sont limitées.
Vous n’avez pas besoin de beaucoup de place ou d’équipements pour faire du sport. Vous
pouvez faire ça tranquillement depuis votre salon. Vous pouvez intégrer ne serait-ce que 20-30
minutes tous le jours dans votre routine quotidienne. Vous n’avez ensuite qu’à choisir une
activité qui vous fait plaisir : musculation, corde à sauter, pilates, même la danse… Vous pouvez facilement trouver sur Internet
des conseils et des programmes d’entraînement de tout ce qui vous intéresse. En plus, en
réponse au confinement, les initiatives de partage et de cours gratuits sur Youtube ou
Facebook se sont multipliées ces dernières semaines. Personnellement, j’ai décidé de faire
un cours de yoga et 10 minutes de cardio chez moi tous les jours. Maintenant, c’est à
vous de vous lancer !! 7. Bien s’entendre avec les personnes confinées
avec vous Trouver des nouveaux repères et structurer
sa journée ce n’est pas qu’un sujet individuel. Si vous vivez avec d’autres personnes (votre
couple, votre famille ou des colocataires), il est important de s’entendre sur un rythme
qui permet à chacun de se retrouver. Pour éviter conflits et incompréhensions,
abordez le sujet directement : assurez-vous que chacun puisse exprimer ses attentes et
cherchez ensemble les meilleures solutions. Si quelque chose vous ennuie, ne mettez pas
le sujet sous le tapis : il vaut mieux en parler calmement à la première occasion.
Si vous attendez que l’émotion et l’agacement montent, la situation risque de s’empirer.
Faites de votre mieux pour écouter attentivement le point de vue des autres, exprimez le vôtre
aussi clairement que possible, avant d’identifier ensemble un bon compromis. Si vous avez l’occasion, réalisez ensemble
des activités ludiques et amusantes, comme des jeux de table ou cuisiner. Ces moments
agréables permettront de retrouver la syntonie et apaiser les tensions. 8. Profiter pour apprendre Très souvent, pris par le tourbillon constant
de notre vie professionnelle, nous n’arrivons pas à trouver le temps pour nous former et
apprendre quelque chose de nouveau. Si lors du confinement votre rythme de travail s’est
un peu réduit, c’est une excellente occasion pour y remédier. Les occasions pour se former sans besoin de
sortir de chez soi restent très nombreuses. Vous pouvez lire des livres, vous pouvez suivre
des cours online issus des meilleures universités, vous pouvez écouter des podcasts sur des
sujets qui vous passionnent. Vous ne devez que choisir les sujets et les
formats qui plus vous intéressent, et profiter du temps que vous devez passer chez vous pour
apprendre une nouvelle langue, approfondir vos connaissances techniques, ou vous intéresser
au développement personnel. Le confinement est un moment qui facilite
l’introspection. Vous pouvez en profiter en décidant d’investir dans votre formation
et vos compétences. 9. Cultiver gratitude et petits plaisirs Afin de rendre le confinement le plus plaisant
possible, c’est une bonne idée de se dédier régulièrement à des activités que vous
aimez et qui vous stimulent. Vous pouvez par exemple choisir des activités qui vous donnent
l’occasion de créer ou d’apprendre quelque chose. Par exemple l’écriture, le dessin,
ou un instrument de musique. Aussi, un exercice très puissant pour garder
un état d’esprit positif est de lister quotidiennement 3 choses de la journée pour
lesquelles vous ressentez de la gratitude. L’exercice aura encore plus d’impact si
vous le faite à l’écrit, ou si vous le partagez avec d’autres.
Les bienfaits de l’exercice ne se limitent pas au moment de vous rappeler des bonnes
choses de la journée ; le simple fait de savoir que cet exercice vous attend vous permet
de rester attentifs au côté positif des choses pendant toute la journée. 10. Se donner une mission Afin de surmonter les moments le plus difficiles,
il est utile de se rappeler le rôle social que nous sommes appelé à assurer. Plutôt
que vivre le confinement comme une imposition et une limitation de nos libertés, nous pouvons
focalisés sur notre véritable mission dans ce contexte : contribuer à ralentir la diffusion
du virus, nous protégeons notre santé et celle des autres. Si vous le souhaitez, vous pouvez décider
d’utiliser le temps que vous avez à disposition pour venir en service aux autres. Par exemple,
en prenant de nouvelles de vos proches, ou en proposant des activités à distance à
votre entourage. Vous pouvez aussi vous dédier à une cause sociale qui vous tient particulièrement
à cœur. Et si vous êtes à court d’idée, vous
pouvez vous renseigner des éventuels besoins auprès d’associations à côté de chez
vous. En France, le gouvernement a créé la plateforme jeveuxaider.gouv.fr, qui permet
de venir en aide des plus isolés dans cette période de confinement. Voilà, j’espère que ces 10 conseils vous
ont données quelques idées pour rendre plus agréable et productive votre journée de
travail. N’hésitez pas à partager dans les commentaires les activités que vous-mêmes
vous avez adoptées depuis le début du confinement. Partagez cette vidéo avec vos proches ou
vos collègues si vous pensez que cela pourrait les aider.
Vous gagnerez ainsi un nouveau sujet de discussion avec eux : l’échange sur les bonnes pratiques
dans ce moment assez particulier !

Comments 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *